Search Engine Optimization : Comment choisir les bons mots clés ?

30 09 2008

Lorsque nous travaillons sur le lancement d’un site, ou sur l’amélioration du référencement naturel de ce dernier, nous sommes obligés d’intégrer une logique de « mots clés » dans notre stratégie. Mais le choix d’un mot clés n’est pas un chose aisée, elle demande une interrogation régulière et le déploiement d’une énergie sans faille dans la mise-à-jour de ses données entourant notre secteur d’activité.

Cet article ne tend pas à vous dire quels mots clés choisir pour votre site, mais tentera de vous énoncer les astuces concernant la stratégie à adopter et les outils à utiliser pour limiter le risque d’avoir des mots clés incohérents avec vos objectifs et vos cibles.

Générateurs de mots clés : Cet outil doit permettre de créer des mots clés en relation avec ceux que vous avez choisi pour définir votre offre commerciale. L’intérêt de cet outil est d’accroître le volume de mots clés que nous utilisons en nous montrant les synonymes existants, les requêtes généralement demandées… Pour faire simple, un générateur n’est rien d’autre qu’un dictionnaire des synonymes actualisé constamment. 

Les outils d’analyse : Après avoir choisi ses mots clés, il faut les étudier, savoir s’ils sont ou non rentables, s’ils sont vecteurs de trafic ou juste invisible aux yeux du grand public, s’ils sont intéressants ou inutiles… Il existe des outils facilitant l’appréciation de ces mots clés, il en existe même un très grand nombre, voici donc une liste non-exhaustive des meilleurs d’entre-eux, les indispensables.
Les calculs à effectuer : Pour pouvoir analyser les données récoltées grâce à ces sites, il est temps pour nous de se mettre dans une position d’analyste statistiques et d’étudier en profondeur les différents ratios primordiaux dans une analyse d’un mots clés. Voici quelques calculs, et les explications qui y sont reliées.
  • La Popularité d’un mot clé = Nombre de recherches effectuées pour ce mot clé
  • La compétitivité d’un mot clé = Nombre de résultats obtenus pour ce mot clé
  • Le Keyword Effectiveness Index (KEI) = (Popularité x Popularité/Compétitivité du mot clé) : Cet indicateur permet de comparer le nombre de recherches effectuées pour un mots clés et les résultats obtenus par ces recherches. Plus le KEI sera important, plus il comportera un intérêt fort. C’est l’un des indicateurs primordiaux qui encadrent le Coût par Clic défini par les régis média. On peut considérer qu’un KEI inférieur à 1 n’a aucun intéret, compris entre 1 à 10 il correspond à un bon mot clé, et supérieur à 10 il est un excellent mot clé.
  • La Fréquence du mot clé = Nombre d’utilisation du mot clé sur le site internet
  • La Densité du mot clé = (Nombre d’utilisation du mot clé sur le site internet/Nombre de mots clés utilisés sur le site internet) x 100 : Cet indicateur permet de mettre en avant l’utilisation d’un mot clé vis-à-vis des autres. Grâce à cette logique, les moteurs de recherches favorisent une meilleure classification du site lorsqu’il reconnaît aisément les mots clés les plus importants de celui-ci. Toutefois il ne faut pas abuser de l’usage d’un mot clé, puisque si vous dépassez un seuil d’environ 9% de DMC vous pourriez être considéré comme un spammer et perdre ainsi toute valeur pour le moteur de recherche.
  • La Proéminence d’un mot clé = Place du mot clé par rapport à la page ou à l’article : Pour faire simple plus votre mot clé se situe dans l’introduction voir le titre de votre page et/ou article plus votre mot clé sera valorisé par le moteur de recherche. Vous gagnerez ainsi en positionnement mais aussi en qualité de recherche.
  • La proximité du mot clé = Evaluation de la distance entre les phrases et/ou les mots clés : Dernier élément à considérer et sûrement le plus difficile à manier, la proximité du mot clé traduit en fait la distance entre deux mots clés sans qu’il y ait de « stop word » ou « noise words » tels que « et, ou, le, avec, de » qui correspondent à des mots trop communs et sans signification particulière qui ne peuvent être retenus par les moteurs de recherches.
Et après ? Après, vous allez devoir faire preuve de travail et de réfléxion, plus vous irez loin dans l’étude de votre site plus vous comprendrez la logique entourant les robots utilisés par les moteurs de recherches. Ne cessez pas de remettre en question votre site, et vos mots clés, ainsi vous pourrez améliorer rapidement et efficacement votre classement, et votre notation.
J’espère que cet article vous aura aidé à apprécier le travail à effectuer lors de la recherche des mots clés composants votre site, et qu’il vous permettra d’atteindre plus rapidement les premières pages des moteurs de recherche. N’hésitez pas à le compléter en indiquant vos sources concernant les outils d’analyses, les calculs que vous préférez, etc…
Liens :




Quel est l’intérêt de développer une campagne de communication sociale ?

23 09 2008

Lorsque nous sommes confrontés à l’élaboration d’une campagne de communication on-line, nous devons faire des choix afin de développer une campagne profitable, pertinente et réaliste par rapport aux objectifs que nous nous étions fixés.

Ce que nous allons tenter de démontrer dans cet article est l’opportunité que représente une campagne de communication sociale, c’est-à-dire utilisant les réseaux sociaux. Cela ne signifie pas de se servir de l’internaute comme média ou vecteur de diffusion du message, mais de choisir comme média les réseaux sociaux. 

Prenons un exemple trop tendance simple : Facebook. La régie de ce réseau social, nous propose de construire notre communication non pas en choisissant des mots clés comme l’offre proposée par les Adwords de Google ou les Yahoo Search, mais en créant une publicité faite pour le site puis en élisant les caractéristiques de nos cibles. 

Cet exemple proposé sur le site de Facebook, nous permet d’observer comment l’utilisateur sera touché par notre publicité.

Si nous avions considéré  que notre coeur de cible était composé principalement de jeune-fille, âgée entre 25 et 28 ans, habitant la région parisienne, aimant la tecktonik musique classique, détenant un cercle d’amis trop fashion compris entre 100 et 150  personnes et ayant pour point commun principal la pratique du curling poker.

A partir de toutes ces données, la régie me propose un fichier d’adresses comprenant l’ensemble des membres répondant à mon coeur de cible, et il ne nous reste plus qu’à choisir le nombre de personne qui pourront voir cette publicité. En clair, plus nous aurons d’argent, plus nous pourrons louer un fichier important et performant.

Ce type de campagne présente de véritables avantages compétitifs par rapport à ses concurrents directs que sont les bannières et les publicités par  mots clés.

Avantages :

  • Un ciblage précis, efficace et totalement paramètrable
  • Une coordination possible entre les différents réseaux sociaux existants pour toucher nos différentes cibles (professionnels, particuliers…)
  • Viser une cible facilement et de façon répétée sans lui donner l’impression de la spammer (à la différence d’un e-mailing)
  • Profiter du réseau de son coeur de cible pour élargir sa cible initiale
  • Compléter cette campagne traditionnelle par l’utilisation de nouveaux supports tels que les Advertgame
Inconvénients :
  • Un coup supérieur puisque nous additionnons la location d’un fichier et l’achat d’espaces
  • Un risque d’invisibilité par l’utilisateur victime de « banner-blindness »
  • Une publicité souvent limitée en termes de créativité puisqu’il est impossible d’intégrer des vidéos et/ou des éléments atypiques (flash, interaction avec l’internaute…)
Que faut-il en conclure ? Je crois que nous ne pouvons plus nous passer de l’utilisation d’une campagne de communication sociale, toutefois, il ne faut pas s’en contenter. Tout comme nous établissions auparavant un média planning, nous pouvons aujourd’hui construire un planning on-line qui reprendra nos différentes actions de communication on-line. En additionnant, une campagne par mots-clés, une stratégie de SEO, une communication virale et une communication sociale nous devrions obtenir un retour sur investissement important et surtout la satisfaction de toucher notre coeur de cible, mais par répercussion une cible bien plus large et plus profitable.
Bon et si nous avons véritablement de l’argent, on s’achète une bannière sur la une du Figaro parce que là ça nous rapportera un maximum sera profitable.




Pourquoi faut-il avoir une excellente stratégie SEO ?

21 09 2008

Depuis que ce blog existe, son classement a évidemment évolué tant sur sa notation par PageRank que sur son positionnement au sein des moteurs de recherche. Mais il est certain, que ces évolutions peuvent être minimisées par rapport au travail quotidien réalisé par les responsable web de marque évoluant sur Internet.

Même si de plus en plus de sociétés intègrent un service on-line dans leur structure, il existe toutefois une part non négligeable d’entreprises qui ne développe pas une véritable stratégie SEO (Search Engine Optimization) ce qui signifie qu’elle sont présentes sur Internet mais presque totalement invisibles aux yeux des internautes. Il est donc important que les responsables stratégiques s’interrogent sur le comportement des internautes lorsqu’ils réalisent une recherche sur la toile.

Une des premières étapes, pour comprendre ce comportement, est l’utilisation des études d’Eye-Tracking spécialisées sur les moteurs de recherche qui permettent de mettre en image les zones chaudes d’un site tel que Google et d’observer leurs évolutions au fil des années. C’est à cet instant, que le blog Think Eye-Tracking est profitable à tout responsable stratégique qui souhaite comprendre les évolutions du comportement de l’internaute qui a véritablement été modifié en trois ans.

Source : Think Eye-Tracking

Cette image nous démontre clairement que les recherches ne se font plus de la même façon, hier, c’est-à-dire il y seulement trois ans les internautes s’intéressaient à tous les résultats présents sur la première page. Cela signifiait que même si vous n’étiez pas présent dans les trois premiers résultats mais que vous vous positionniez dans les 10 premiers, vous aviez presque 100% de chance d’être vu et reconnu par l’internaute. Mais trois ans plus tard, ce dernier ne souhaite plus qu’une seule chose, la pertinence…

Ce désir de pertinence se traduit par un comportement de recherche totalement recentré sur les trois premiers résultats, sans prise en compte du lien sponsorisé, puis une sorte de promenade hasardeuse sur cette même page. De plus, 87% des internautes expliquent que lorsque leur requête n’a pas été résolue par les premiers résultats, ils ne vont pas voir les autres pages mais réalisent une nouvelle recherche avec d’autres mots clés.

Qu’en concluons-nous ?

Si les internautes désirent la pertinence, où pensent atteindre la pertinence sur les trois résultats principaux, il est indispensable de développer une stratégie SEO complétée par une stratégie SEM (Search Engine Marketing) qui offrira à l’entreprise d’être positionnée inévitablement en tête des résultats et entraîner immédiatement une augmentation de la fréquentation de son site et de son taux de transformation. Un responsable on-line se doit de comprendre et d’utiliser les habitudes des internautes sur les moteurs de recherche pour construire la stratégie de référencement optimale ou d’améliorer celle qu’il a mis en place actuellement.

Internet est simultanément un média et un outil, évoluant plus rapidement que n’importe quel autre média. C’est dans cet univers et avec ses caractéristiques que les responsables on-line doivent sans cesse être ouverts à faire évoluer leurs stratégies pour toucher efficacement leurs différentes cibles.





Les 50 mots à ne pas intégrer dans une l’objet d’une newsletter

28 05 2008

Lorsque j’ai débuté mes travaux en E-Marketing et en analyse de newsletter, je me suis promené j’ai surfé et j’ai découvert ce petit white paper offert à tout nouvel abonné sur Subscribermail qui m’a semblé très intéressant ou du moins amusant. Vous pouvez obtenir l’ensemble de la liste en vous inscrivant à leur base de données.

Les 50 mots qui vous enverrons dans la case Spam sont :

  • 100% free
  • 50% off
  • All words that relate to sex or pornography
  • All words that related to cures or medication
  • amazing
  • apply now
  • As seen on TV
  • Buy
  • Call now
  • cash bonus
  • Click here
  • Contains word « ad »
  • credit
  • Dear Friend
  • discount
  • earn
  • earn extra cash
  • extra income
  • E.X.T.R.A punctuation
  • For Only
  • for you
  • FREE
  • Free
  • Free access
  • free gift
  • Friend
  • Get
  • Get out of debt
  • Hello
  • Hot
  • Instant
  • lose weight
  • Lower your mortgage rate
  • make money
  • medicine
  • mortgage
  • Offer
  • Online degree
  • online marketing
  • Online pharmacy
  • only
  • opportunity
  • Promised you
  • satisfaction
  • Teen
  • viagra
  • valium
  • vicodin
  • xanax
  • You’re a winner

Cela signifit en fait, que si vous un groupe international pharmaceutique spécialisé dans l’élaboration de médicaments dont le but est de vous soulager ou de vous offrir le plaisir de retrouver votre forme de jeune-homme éviter un objet de ce type là :

Dear Friend, you are a winner, for your pleasure and your sex addiction, we give you a price, a free gift. Click here to receive your viagra and you will take an amazing P.A.R.T.Y with your sexy girlfriend.

Mais je suis certains que ce type de marque n’utiliserait pas ce genre de propos pour augmenter son chiffre d’affaires et son volume de vente.