Google de 2001 vs Google de 2008

1 10 2008

Comme vous devez le savoir, Google fête en ce moment ses 10 ans d’existence. Je ne vais pas me lancer dans un historique du Groupe car vous la trouverez facilement sur des milliers de sites « fan » du Monstre Groupe. Pour ma part, je ne suis ni fan ni détracteur, je réfléchis juste assez pour m’interroger quant à l’intérêt pour une entreprise privée d’avoir obtenu en quatre ans plus d’informations privées que la CIA en plusieurs dizaines d’années… C’est tendance la théorie du complot dixit Bigard.

Bon reprenons, pour ses 10 ans, Google a mis en place plusieurs actions dont une très « Geek Friendly », puisqu’il nous offre la possibilité de retrouver les résultats de recherches du moteur en janvier 2001. Ce cadeau pour les plus fans est un présent sans nom, pour nous simples utilisateurs, c’est un bon moyen de se faire sourire en surfant grâce à l’ancien moteur, son algorithme, son robot et surtout son nombre de pages indexées. 

Juste pour le plaisir, en recherchant « buzz marketing » sur Google en 2001 nous obtenions 342 résultats, en 2008 nous obtenons environ 1 380 000 résultats. Un autre exemple amusant est la recherche « Facebook » qui donnait 1810 résultats et donne à présent environ 530 000 000 de résultats. Ce dernier exemple est d’autant plus intéressant qu’il nous ramène aux origines de Facebook qui n’était initialement qu’un réseau d’étudiants issus de Harvard…

Je crois que je viens de vous prouver que je suis véritablement un geek…

Lien :

Publicités




Campagne Virale : Vous et la RATP

1 10 2008

La RATP rentre dans l’ère du WEB 2.0 avec son site collaboratif : Vous et La RATP. Pour le lancement de ce nouveau site, l’entreprise publique s’est lancée dans la vidéo virale en utilisant le concept de l’humoriste belge, Daniel Chesterfield, que l’on pourrait considérer comme le maître des éléments urbains.

Je pense que cette campagne est intéressante puisqu’elle tente de rendre magique un moment tragique banal dans la vie d’un utilisateur des transports en commun. De plus, elle tente de mettre au centre de son message la relation étroite existant entre les clients et les technologies de la RATP : Trains, Bus et Métro. Actuellement, nous ne pouvons pas considérer que cette campagne de lancement est un succès retentissant puisque seulement 1000 personnes ont regardé la vidéo sur Dailymotion, 4 commentaires ont été posté dont 2 la critiquant…

De mon côté, je crois que ce pas en direction du web 2.0 est un bon choix stratégique pour recréer un dialogue avec des utilisateurs souvent déçus par un service public apparaissant comme obsolète pour la plupart. 

Au niveau du site internet et de son design, je le trouve agréable tant dans l’ergonomie générale que dans l’univers qui a été recréé et qui permet de faire un lien entre les visuels institutionnels utilisés par la RATP dans ses différents supports de communication et le site. Je ne suis pas fan des couleurs mais réellement je trouve que la société a su intégrer dans son site, tous les éléments clés du design 2.0 tels que les onglets pour améliorer la navigation, la communauté RATP (3200 membres actuellement), le vote collectif pour les propositions émises par les utilisateurs…

Que l’on aime ou non la RATP, je pense que nous pouvons nous accorder sur un point : la RATP intègre le WEB 2.0 avec intelligence et impact, toutefois un peu en retard oserons-nous dire.

Pour conclure cet article, je vous remets la vidéo de Daniel Chesterfield qui est à l’origine de ce concept d’interaction magique entre l’urbanisme contemporain et l’Homme.