Le marketing des réseaux sociaux

16 09 2008

La société Survey Sampling International, premier fournisseur mondial de services d’études et d’analyses statistiques, a réalisé une étude concernant l’usage des réseaux sociaux dans les entreprises européennes et leur stratégie marketing.

L’intérêt de cette dernière réside dans le fait qu’aujourd’hui, presque la totalité des marketers de ce monde vous dira utiliser les réseaux sociaux pour valoriser son offre commerciale. Toutefois, nous pouvons relativiser cette permière impression par le fait que se connecter à Facebook et trouver des amis n’est pas exactement une action marketing avec un fort potentiel commercial ou ROI pour les puristes que nous sommes.

Alors où sont-ils donc ces marketers du web 2.0 ? D’où viennent-ils ? Que font-ils ? Et est-ce-que vous en êtes ? Pour répondre à toutes ces interrogations, voici un profil non-exhaustif de l’e-marketer social :

  • Espagnol ou Allemand
  • Utilise les réseaux sociaux pour le business B2B
  • Utilise les résaux sociaux pour les relations publiques et presse
  • Utilise les réseaux sociaux pour travailler en équipe
  • A intégré les réseaux sociaux dans la stratégie de marque et de croissance de son entreprise
  • Apprécie les réseaux sociaux pour construire une nouvelle approche de sa relation client
  • Se connecte au minimum une fois par jour
  • Peut rester connecter toute la journée

Même si cette étude reste très vague concernant le profil type du marketer web 2.0, elle nous permet de constater que la France est un pays particulier concernant la motivation principale de 53% de ses professionnels utilisent les réseaux sociaux pour espionner leurs paires. Mais ne nous inquiétons pas, les italiens er les allemands assument eux aussi ce travers.

Michel Guidi, Managing Director of SSI Europe, comments: ”This survey indicates that B2B users have a sound understanding of social networks as a space, but are reluctant to incorporate it into marketing plans. This consensus across Europe suggests that social networks are not yet regarded as a forum for new business. Perhaps Web 2.0 technology will be applied to marketing strategies in this or other forms in future.”

Source : Netimperative

Il est donc temps pour nous tous de comprendre l’intérêt de tous les réseaux sociaux tel que Facebook, Viadeo, Linkin, Myspace, etc… pour développer une stratégie on-line réellement efficace et percutante tant pour les consommateurs, que les prescripteurs, les utilisateurs ou encore les partenaires (privés ou publics) de l’entreprise. Nous avons les outils et les médias, à nous de créer leur intérêt.

Lien :





Eye-Tracking : Evaluer votre chaleur et votre attractivité

27 05 2008

Eye-Tracking (Oculométrie) : Technique permettant de suivre le parcours de l’oeil d’un utilisateur sur un site web.
L’eye tracking (ou suivi du regard) est utilisé par les ergonomes et les webmasters pour les aider dans les choix de conception et de design des sites web.

Un utilisateur sert de « cobaye » et parcourt un site. Le mouvement de son oeil est enregistré puis restitué sur une machine. L’analyse des mouvements du regard permet de prendre des décisions relatives à l’ergonomie générale d’un site.

Source : Dico du Net – http://www.dicodunet.com/definitions/creation-web/eye-tracking.htm

Comme nous l’explique cette définition, l’eye-tracking est une technique utilisée pour observer et analyser le regard de l’internaute sur un site internet. Grâce à cet outil, vous pourrez mettre en avant les différentes zones de votre site et ainsi d’établir un mapping complet différenciant les zones froides, tièdes et chaudes.

Cette étude a permis de mettre en avant un phénomène en pérpétuel croissance : Le banner blindness. Ce terme, développé par Benway and Lane en 1998, désigne en fait les internautes qui ignorent instinctivement les bannières publicitaires, et incitent alors les annonceurs à trouver des solutions innovantes afin d’être à nouveau visible sur les sites internet. Ce phénomène est très intéressant, puisqu’il nous prouve qu’à la différence des autres supports de communication où la cible est généralement passive, l’internaute lui est actif et peut à tout moment transformer son champ de vision et rendre invisible tout message publicitaire qui tenterait de lui parvenir.

C’est dans ce cadre de fonctionnement, que les annonceurs et les agences de communication spécialisées dans l’internet, innovent et transforment leurs relations avec leurs cibles en créant des visuels plus attractifs et surtout des communications basées sur l’échange et la collaboration. Tiens, il me semble que ces deux termes font partie de la définition du Web 2.0…

A présent, à vous d’évaluer les zones chaudes de votre site internet en utilisant non pas l’eye-tracking mais le mouse-tracking qui évalue comme son nom l’indique les mouvements de la souris sur votre site internet. Toutefois, ne vous fiez pas obligatoirement à ses résultats car cette méthode d’analyse est très contredite puisque l’on observe aujourd’hui que l’internaute pose sa souris généralement sur un point coloré puis utilise essentiellement son regard pour voyager sur le site internet.

Voici un lien vous permettant d’étudier votre mouse & click tracking :