Eye-Tracking : Evaluer votre chaleur et votre attractivité

27 05 2008

Eye-Tracking (Oculométrie) : Technique permettant de suivre le parcours de l’oeil d’un utilisateur sur un site web.
L’eye tracking (ou suivi du regard) est utilisé par les ergonomes et les webmasters pour les aider dans les choix de conception et de design des sites web.

Un utilisateur sert de « cobaye » et parcourt un site. Le mouvement de son oeil est enregistré puis restitué sur une machine. L’analyse des mouvements du regard permet de prendre des décisions relatives à l’ergonomie générale d’un site.

Source : Dico du Net – http://www.dicodunet.com/definitions/creation-web/eye-tracking.htm

Comme nous l’explique cette définition, l’eye-tracking est une technique utilisée pour observer et analyser le regard de l’internaute sur un site internet. Grâce à cet outil, vous pourrez mettre en avant les différentes zones de votre site et ainsi d’établir un mapping complet différenciant les zones froides, tièdes et chaudes.

Cette étude a permis de mettre en avant un phénomène en pérpétuel croissance : Le banner blindness. Ce terme, développé par Benway and Lane en 1998, désigne en fait les internautes qui ignorent instinctivement les bannières publicitaires, et incitent alors les annonceurs à trouver des solutions innovantes afin d’être à nouveau visible sur les sites internet. Ce phénomène est très intéressant, puisqu’il nous prouve qu’à la différence des autres supports de communication où la cible est généralement passive, l’internaute lui est actif et peut à tout moment transformer son champ de vision et rendre invisible tout message publicitaire qui tenterait de lui parvenir.

C’est dans ce cadre de fonctionnement, que les annonceurs et les agences de communication spécialisées dans l’internet, innovent et transforment leurs relations avec leurs cibles en créant des visuels plus attractifs et surtout des communications basées sur l’échange et la collaboration. Tiens, il me semble que ces deux termes font partie de la définition du Web 2.0…

A présent, à vous d’évaluer les zones chaudes de votre site internet en utilisant non pas l’eye-tracking mais le mouse-tracking qui évalue comme son nom l’indique les mouvements de la souris sur votre site internet. Toutefois, ne vous fiez pas obligatoirement à ses résultats car cette méthode d’analyse est très contredite puisque l’on observe aujourd’hui que l’internaute pose sa souris généralement sur un point coloré puis utilise essentiellement son regard pour voyager sur le site internet.

Voici un lien vous permettant d’étudier votre mouse & click tracking :

 

 

 

 

 

Publicités